• English version icon
  • Icona versione italiana
Accès rapide
 

Volatiles

Sachez qu’il est interdit de nourrir les animaux errants, entre autres les pigeons, canards et cygnes... sous peine d’une amende.

Régulation de la population de pigeons

La présence d’un grand nombre de pigeons dans la ville génère des nuisances : bruit, déjections qui salissent, voire abîment, les espaces publics, le mobilier urbain, les bâtiments publics et privés, les véhicules… et provoquent mauvaises odeurs, etc.

 

 

Distribution de contraceptifs

Considérant ces dégâts et en phase avec la demande de nombreux Aixois, la Ville a engagé une action de régulation de la population de ce volatile pour stabiliser les effectifs à un niveau raisonnable. Depuis 2007, pour limiter la population de pigeons, elle a recours à la distribution de contraceptifs aux oiseaux afin de contenir leur reproduction. Elle organise régulièrement des campagnes de nourrissage des volatiles avec des grains contenant un contraceptif spécifique. 

 

Sans danger pour l’homme et les autres animaux

Cette méthode est sans danger à tous les niveaux. À commencer pour la santé humaine. L’ingestion de grandes quantités de ces graines (au goût très désagréable par ailleurs) par un enfant ne provoquerait chez lui que des troubles gastriques. Pour prévenir une telle situation, les volumes distribués sont modérés et placés dans des endroits discrets et inaccessibles à ceux-ci (enfants).

Ce dispositif est aussi sans danger pour les autres espèces animales. Les graines de maïs sont d’un diamètre suffisamment important pour que les autres espèces d’oiseaux plus petites ne puissent les ingérer. Par ailleurs, les prédateurs des pigeons ne souffriraient pas du contraceptif ingéré indirectement. Enfin, ce produit ne fonctionne pas sur les mammifères, en particulier les animaux domestiques.