• English version icon
  • Icona versione italiana
Accès rapide
 

Le parc floral des Thermes

En plein centre, le Parc floral des thermes est l’une des plus belles promenades de la ville. Avec des arbres centenaires et un fleurissement qui se décline au rythme des saison.

Visite guidée du parc floral des thermes

Historique

Mis à disposition pour les curistes par le marquis d’Aix, il était considéré comme la plus belle promenade de la ville.
C´est pour éviter l´urbanisation de ce jardin, proche de l´établissement thermal, et pour répondre au besoin d´un parc public, que fut décidée, en 1865, la création du parc floral des Thermes.
 
L´Etat acheta l´ensemble de la propriété en 1866 et rétrocéda le château et ses dépendances à la commune. Il fut précisé que le clos du marquis d´Aix devait être maintenu à perpétuité à l´état de parc ou promenade publique.
Le parc floral des Thermes fut ouvert au public en 1869 avec des aménagements nouveaux : un réservoir pour l´arrosage du parc en 1869, une serre de production, dite serre hollandaise, construite par l´entreprise Bonna à l´angle sud ouest en 1875, un chalet d´aisances la même année, un nouveau portail au nord en 1897, des tennis au sud en 1903 et 1913, et un kiosque à musique en 1920.
 
En 1933, suite à l´agrandissement de l´établissement thermal, le parc fut entièrement remanié par le célèbre architecte paysagiste parisien, Bouhana, reconnu pour ses travaux au Parc des Princes et à Roland Garros. Les arbres existants furent conservés.

La construction de la pergola et du bassin central fut confiée à l´entreprise Boschetto.La Ville s´engagea dans la construction de deux kiosques-buvettes reliés par un promenoir, quatre kiosques à fleurs, un kiosque pour les autocars et un café-bar (la Rotonde). L´ensemble fut réalisé par l´architecte des nouveaux thermes, Roger Pétriaux. Des espaces de jeux pour les enfants et un nouveau mobilier urbain vinrent compléter l´ensemble. Le théâtre de verdure fut crée entre 1953 et 1954 en complément du promenoir des sources qui n’avait plus qu’une utilité de scène pour les spectacles de plein air.

En 2005, le bassin central fut supprimé pour faire place à la fontaine marocaine, réalisée par des artisans marocains dans le style et avec des matériaux de leur pays, en mémoire des accords sur l´indépendance du Maroc, négociés à Aix-les-Bains en 1956.