Accès rapide

Arbres dangereux

Date : Le 4/08/2021 à 14h01

En raison du danger qu'ils représentaient, plusieurs arbres ont été abattus et seront remplacés.

Le service des parcs et jardins de la Ville a été contraint, pour des raisons de sécurité, d’abattre plusieurs arbres qui menaçaient de tomber. L’intervention a été réalisée en accord avec les architectes des Bâtiments de France.

Ont été abattus :

4 arbres imposants dans le Parc de Verdure

Un Hêtre, un Tulipier de Virginie, un Érable champêtre et un Marronnier en fin de vie représentaient un danger imminent de chute.

4 arbres sur la place des Thermes et l'avenue Revelstoke

Sur la place des Thermes, devant l’Astoria 3 Marronniers n’avaient plus suffisamment d’ancrage au sol et plus d’activité racinaire sous l'enrobé. Ils constituaient un réel danger de chute en cas de fort coup de vent.

Sur l’avenue Revelstoke, un Platane dont le sommet était déséquilibré présentait un risque de chute.

Gestion des arbres dangereux en ville

L’état de santé de nos arbres est scrupuleusement suivi sur tout le territoire de la commune. Dans les lieux très fréquentés comme les parcs ou les écoles, la surveillance est tout particulièrement accrue afin de préserver la sécurité des usagers.

Une surveillance quotidienne

Tous les 2 ans, un expert référent effectue un contrôle dans les espaces les plus fréquentés comme les parcs ou les écoles.

À cette surveillance s’ajoute celle des agents des espaces verts qui veillent sur une éventuelle apparition de parasites et/ou de maladies.

Dès qu’un arbre montre des signes de faiblesse, un protocole est établi

Soit les solutions sont simples et peuvent être exécutées en interne par le service des parcs et jardins : contrôle plus régulier, élagage ou abattage, soit la Ville missionne un expert pour étudier plus en détails l’état sanitaire du sujet concerné et préconiser une suite à donner.

Par principe, chaque arbre abattu est remplacé automatiquement quelque part dans la ville

À chaque fois qu’un arbre représente un danger de chute imminent et qu’il doit être abattu, la Ville réfléchit à une solution de remplacement. Le même arbre est planté, ou une nouvelle essence, soit sur place soit dans un site mieux adapté.


Les jardiniers sont amenés également à anticiper la plantation de nouveaux arbres avant que ceux en place ne soient coupés, en raison de leur pousse déséquilibrée ou de leur fin de vie par exemple.


Ainsi, les arbres coupés en juillet 2021 dans le parc floral des Thermes sont tous remplacés :

  • Dans le parc floral des Thermes, le Tulipier de Virginie a déjà depuis 8 ans son petit remplaçant à proximité.
  • L’Érable champêtre est remplacé par un Érable à feuilles, plus approprié car il fera de l’ombre sur l’aire de jeux.
  • Le Marronnier a quant à lui déjà son successeur au Petit Port, un beau Marronnier rose.
  • Devant l’Astoria, la place fait actuellement l’objet d’une réflexion globale pour remplacer les Marronniers coupés.
  • Le Platane de l'avenue Lord Revelstoke sera remplacé par un Prunus sur l'espace Lamartine. 

Toute nouvelle plantation d’arbre fait l’objet d’une étude préalable

La Ville privilégie pour le renouvellement du patrimoine arboré des essences de type "arbres de collection". Chaque nouveau sujet est choisi pour la beauté de sa floraison, pour l’esthétisme de ses écorces, ou le coloris de son feuillage. Ce critère esthétique s’accompagne inévitablement de la prise en compte des contraintes d’adaptation de l’arbre et de ses besoins en ressources pour se développer. Dans le choix, les qualités utilitaires de l’essence sélectionnée entrent également en jeu. Par exemple à l’école de la Liberté, des Tilleuls vont être plantés à l’automne 2021. Ils ont l'avantage d'avoir une pousse rapide, de plus, leur feuillage va permettre de mettre à l’ombre les larges baies vitrées des classes.